par titre | 26 27 28 29 30 31 01 02 03 04 05 06 | par pays | par réalisateur.rice
 
 
 

BANDE-ANNONCE

 
Cat on a Hot Tin Roof
Richard Brooks | États-Unis | 1958 | | 108 min | v.o. anglaise

« Tu sais ce que je ressens? Je suis comme une chatte sur un toit brûlant! » Miaou! Elizabeth Taylor embrase littéralement l’écran dans le rôle de la sensuelle Maggie, dans ... [+]

« Tu sais ce que je ressens? Je suis comme une chatte sur un toit brûlant! » Miaou! Elizabeth Taylor embrase littéralement l’écran dans le rôle de la sensuelle Maggie, dans cette adaptation rythmée de la pièce de Tennessee Williams réalisée par Richard Brooks, dans laquelle l’actrice fait excellente figure devant Paul Newman (dans le rôle de Brick, mari ivrogne et débauché de Maggie, tourmenté par sa propre « hypocrisie », notamment son homosexualité refoulée), et le tonitruant Burl Ives (dans le rôle de Big Daddy Pollitt, patriarche rongé par le cancer). Bien que Tennessee Williams et Paul Newman se soient tous les deux opposés aux changements au scénario imposés par le Code de production, dont la suppression de toute allusion à l’homosexualité, La chatte sur un toit brûlant est devenu dès sa sortie l’un des plus grands succès de l’année et a valu à Elizabeth Taylor sa deuxième nomination aux Oscars dans la catégorie de la meilleure actrice. « Paul Newman est peut-être l’acteur qui montre le plus d’ingéniosité et de retenue dramatique de toute la distribution. Il présente l’image doucereuse d’un jeune homme torturé et mis à l’épreuve. Elizabeth Taylor est également spectaculaire dans le rôle de sa femme haletante et impatiente, qui désire l’amour de son mari aussi sincèrement qu’elle convoite un héritage. » – Bosley Crowther, The New York Times [-]

samedi 5 nov_13h00 | PGM 52 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Circumstance
Maryam Keshavarz | Iran/États-Unis | 2011 | | 105 min | v.o. farsie | s.-t.a.

Circumstance relate l’histoire d’amour de deux adolescentes, dans une société qui désapprouve l’homosexualité et qui n’a que très peu d’estime pour les femmes. Grand gagnant du Prix du public au ... [+]

Circumstance relate l’histoire d’amour de deux adolescentes, dans une société qui désapprouve l’homosexualité et qui n’a que très peu d’estime pour les femmes. Grand gagnant du Prix du public au Festival de Sundance de 2011, ce thriller romantique jette un regard des plus courageux sur l’Iran d’aujourd’hui. C’est dans le milieu underground de Téhéran – un milieu rarement vu au cinéma – qu’Atafeh et Shireen, deux jeunes femmes de seize ans, vivent leur sexualité naissante en même temps qu’elles donnent libre cours à l’attirance qu’elles éprouvent l’une pour l’autre. Les boîtes de nuit qu’elles fréquentent illégalement, et où elles risquent leur avenir, constituent en réalité l’un des rares exutoires pour des adolescentes montrant de telles inclinations. L’électrisante passion entre les deux jeunes femmes devient le plus dangereux des secrets le jour où Mehran, le frère d’Atafeh, rentre de la clinique de réadaptation pour toxicomanes, où il s’est tourné vers la religion. L’oppression et la menace couvent tandis qu'il tente de sauver sa sœur d'une relation qu'il juge malsaine. S’appuyant sur sa propre expérience, Maryam Keshavarz nous propulse ici dans le labyrinthe politique, sexuel et religieux de l’Iran d’aujourd’hui, nous livrant un premier long métrage moderne, au rythme haletant, qui plaira assurément aux cinéphiles de tous âges. [-]

samedi 5 nov_13h00 | PGM 53 | J.A. de Seve


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
(A)sexual
Angela Tucker | États-Unis | 2011 | | 75 min | v.o. anglaise

(A)sexual est un documentaire fascinant sur un mouvement qui, d’une certaine façon, chemine parallèlement à celui des droits des gais et lesbiennes. Les asexuels, qui gagnent en nombre et en ... [+]

(A)sexual est un documentaire fascinant sur un mouvement qui, d’une certaine façon, chemine parallèlement à celui des droits des gais et lesbiennes. Les asexuels, qui gagnent en nombre et en visibilité, n’éprouvent pas d’attirance sexuelle. La réalisatrice Angela Tucker se concentre sur David Jay, qui a fondé en 2001 le site Asexual Visibility and Education Network, la plus importante ressource sur le Web pour les asexuels et leurs alliés. Parmi les personnes interviewées, Dan Savage apporte son grain de sel quelque peu arrogant et l’éducatrice sexuelle Carol Queen met précisément le doigt sur le problème lorsqu’elle affirme que « les psys nous ont donné un nom et définis depuis longtemps ». Le lien apparait alors clairement : tout comme le mouvement LGBT s’est battu pour que l’homosexualité ne soit pas considérée comme une pathologie, les asexuels s’efforcent d’affirmer leur place dans le vaste spectre de la sexualité humaine. L’un des moments les plus significatifs du documentaire montre David Jay et son groupe d’asexuels lors de la parade de la Fierté gaie à San Francisco. Un couple de participants lance des remarques vitriolées à Jay, utilisant un langage que réserve généralement la droite religieuse à la communauté gaie. Documentaire perspicace et éclairant, (A)sexual réexamine comment la sexualité et le désir définissent nos relations. [-]

samedi 5 nov_13h30 | PGM 54 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Lip Service episode 1-3 (out of 6)
John McKay & Harry Bradbeer | Royaume-Uni | 2010 | | 180 min | v.o. anglaise

PREMIÈRE PARTIE Épisodes 1-3. Considéré comme la version britannique de The L Word (ou Elles), Lip Service est une comédie dramatique sexy racontant la vie, les amours et les chagrins ... [+]

PREMIÈRE PARTIE Épisodes 1-3. Considéré comme la version britannique de The L Word (ou Elles), Lip Service est une comédie dramatique sexy racontant la vie, les amours et les chagrins d’un petit groupe d’amies lesbiennes en début de trentaine, dans la ville de Glasgow. Les vedettes de la série, Frankie, Cat et Tess sont ultra-séduisantes, passionnées, lookées, vulnérables et, plus que tout, magnifiquement et irrémédiablement imparfaites. Frankie, une blonde tourmentée aux ardents yeux métalliques, préfère tout démolir plutôt qu’abattre les murs qu’elle a érigés autour d’elle pour se protéger émotionnellement. Quittant New York, elle retourne à Glasgow pour y exorciser des démons d’enfance et reconquérir Cat, son ancienne amoureuse. Celle-ci, une séduisante professionnelle, tente cependant de s’éloigner de la dangereuse Frankie et de passer à autre chose. Cat se tourne vers Sam, une sergente-détective, dont la force silencieuse lui offre un réconfort idéal après la déchirante passion vécue avec Frankie. Et puis, il y a Tess, colocataire et meilleure amie de Cat, une aspirante actrice qui a étrangement le don d’attirer les femmes qu’elle ne devrait pas. L’ensemble est un ballet fort divertissant où se succèdent des situations d’amour sans retour, des individus craignant l’engagement, quelques kleptomanes et des familles détraquées. Avec ses nombreuses scènes passionnées entre femmes, Lip Service nous donne l’eau à la bouche, dans l’attente fébrile d’une deuxième saison. [-]

samedi 5 nov_14h30 | PGM 56 | J.A. de Seve


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Longhorns
David Lewis | États-Unis | 2011 | | 74 min | v.o. anglaise

Au cœur des années répressives de l’ère Reagan, quatre beaux mâles osent se montrer de face dans toute leur splendeur! Excellent joueur de football, Kevin (Jason Newcomb) rêve à Justin ... [+]

Au cœur des années répressives de l’ère Reagan, quatre beaux mâles osent se montrer de face dans toute leur splendeur! Excellent joueur de football, Kevin (Jason Newcomb) rêve à Justin et à sa mâchoire d’acier. Mais quand il rencontre Cesar (Derek Villanueva), aussi ouvertement gai qu’il est appétissant, c’est la confusion totale dans ses désirs. Kevin se cambre à l’idée du Grand Amour et il espère qu’un week-end avec des films pour adultes et des copains d’enfance – dans le fin fond du Texas – lui calmera les esprits… Hélas, l’imprévu peut ramollir le plus grand désir de fermeté. Des imbroglios de toutes sortes, mais surtout d’ordre sensuel, se produisent quand les protagonistes tentent de se rapprocher et de se réconforter mutuellement… Radicalement différent du très sérieux Redwoods, du même auteur, Longhorns rend un hommage exubérant aux folles refoulées et à la sortie du placard. Les amateurs de musique reconnaîtront l’utilisation pleine d’humour que fait H.P. Mendoza (Fruit Fly) du style New Wave en le couplant avantageusement au jeu à la Dallas des comédiens, aux écrans divisés et au piquant patois texan. Comédie romantique savoureusement macho, Longhorns réussit plusieurs touchés sans jamais se prendre au sérieux. [-]

samedi 5 nov_15h00 | PGM 55 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Triple Standard



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Triple Standard
Branden Blinn | États-Unis | 2010 | | 20 min | v.o. anglais

Une ex-vedette de basketball aux tendances homophobes est forcé d’admettre qu’il est gai... sous peine de perdre le gars qui l’intéresse. ... [+]

Une ex-vedette de basketball aux tendances homophobes est forcé d’admettre qu’il est gai... sous peine de perdre le gars qui l’intéresse. [-]

samedi 5 nov_15h00 | PGM 55 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Longhorns




BANDE-ANNONCE

 
L’amour fou
Pierre Thoretton | France | 2010 | | 100 min | v.o. française | s.-t.a.

Yves Saint Laurent compte parmi les plus grands designers de mode du vingtième siècle. Avec Pierre Bergé, amant des premiers temps et partenaire en affaires de toujours, la Maison Yves ... [+]

Yves Saint Laurent compte parmi les plus grands designers de mode du vingtième siècle. Avec Pierre Bergé, amant des premiers temps et partenaire en affaires de toujours, la Maison Yves Saint Laurent a repoussé les limites de la mode et changé à tout jamais l’univers du vêtement féminin. L’inséparable tandem se forge en 1958, quand Saint Laurent, alors âgé de 21 ans, accède à la direction artistique de la maison Dior. Yves l’artiste et Pierre l’homme d’affaires deviendront le duo le plus légendaire du milieu de la mode. En plus de gérer l’une des plus grandes maisons de haute couture et de recueillir des millions de dollars pour lutter contre le sida, ils ont réuni une collection particulière de calibre muséal. À la mort d’Yves, Pierre s’est départi de leur collection lors d’une vente aux enchères considérée comme étant la vente du siècle, chaque article constituant une fenêtre ouverte sur leur vie. Abondant en archives rares et en images exclusives de leurs opulentes demeures, le documentaire raconte l’histoire de ce couple fabuleux en entremêlant les thèmes de l’amour, de l’art et de l’éthique. Rappelant Lagerfeld Confidential, Valentino : le dernier empereur et The September Issue, ce somptueux film biographique rend hommage à un empire beau et décadent. Comme l’a dit Saint Laurent, « les modes passent, mais le style est éternel ». Yves Saint Laurent is heralded as one of 20th century’s greatest fashion designers. Together with ex-lover and longtime business partner, Pierre Bergé, the Yves Saint Laurent Couture House shattered fashion boundaries, forever changing the way women dressed. [-]

samedi 5 nov_15h00 | PGM 57 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Bumblefuck, USA
Aaron Douglas Johnston | États-Unis/Pays-Bas | 2011 | | 90 mn | v.o. anglaise

Paralysée par le chagrin, Alexa (Cat Smits) quitte son Amsterdam natal pour une petite ville quelconque d’où était originaire une amie gaie qui s’est suicidée. Munie de sa caméra vidéo ... [+]

Paralysée par le chagrin, Alexa (Cat Smits) quitte son Amsterdam natal pour une petite ville quelconque d’où était originaire une amie gaie qui s’est suicidée. Munie de sa caméra vidéo et de son MacBook, elle interroge candidement des gais et lesbiennes de la région, soi-disant dans le but de réaliser un documentaire sur eux, mais sans trop se révéler. Alternant entre la hardiesse et la retenue, Alexa déroute Lucas, son propriétaire et colocataire, alors qu’elle se laisse aller à l’expérimentation avec un gardien de cimetière prêt à tout. Après une nuit de fête intense, elle se réveille aux côtés de Jennifer, une artiste sensible et ouverte (Heidi M. Swallows). Éprise de celle-ci, Alexa se découvre des attirances nouvelles, sans cependant prendre conscience de l’effet de ses flirts et amitiés passagères, notamment sur le pauvre Lucas éperdu d’amour… Bumblefuck, USA renvoie habilement à certains classiques du cinéma indépendant traitant de rescapés du suicide, comme Morvern Callar, de Lynne Ramsay. Johnston, qui ne craint pas de camper une protagoniste antipathique, intègre astucieusement des séquences documentaires à des scènes jouées de manière authentique et naturelle pour décrire la quête d’identité sexuelle d’Alexa. Dédié à Matthew Johnston, cousin du réalisateur qui s’est suicidé après avoir révélé son homosexualité, Bumblefuck, USA sonde les voies complexes de la sexualité et de la souffrance humaine. [-]

samedi 5 nov_17h00 | PGM 60 | Goethe-Institut


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Rent Boys (Die Jungs vom Bahnhof Zoo)
Rosa von Praunheim | Allemagne | 2010 | | 84 min | v.o. allemande & roumaine | s.-t.a.

Réalisateur dont la réputation n’est plus à faire, Rosa von Praunheim (Queens Don’t Cry) nous convie à la découverte d’un univers bien particulier de la prostitution masculine. Depuis les années ... [+]

Réalisateur dont la réputation n’est plus à faire, Rosa von Praunheim (Queens Don’t Cry) nous convie à la découverte d’un univers bien particulier de la prostitution masculine. Depuis les années 1960, Zoo Station, la gare de Berlin, est un centre névralgique pour les travailleurs du sexe, et von Praunheim fait de ce lieu le point de départ de son enquête. Des hommes prostitués racontent leur expérience à la caméra, parlent de l’attrait de l’argent facile, des risques d’abus de drogue et de leur relation avec leur famille. Le documentariste s’aventure également dans d’autres repaires, comme les cinémas pour adultes, les sex-clubs et le Tabasco, bar mal famé fréquenté par les prostitués. Parmi les quelques habitués interviewés figure Master Patrick, reconnu pour ne jamais retirer son étrange masque, qui explique ce que cela signifie de payer pour avoir des relations sexuelles avec des hétérosexuels, et l’importance de ces prostitués pour ceux qui font appel à leurs services. Le réalisateur nous prend ensuite par surprise en nous conduisant en Roumanie, la majorité des prostitués qui travaillent à Berlin étant des tziganes en provenance de ce pays. Sans tomber dans le stéréotype de la « putain au cœur d’or », le film trace le portrait de personnes au passé difficile qui cherchent à payer leur loyer comme tout le monde. Un documentaire à la fois audacieux et riche en contenu. [-]

samedi 5 nov_17h15 | PGM 58 | Theatre Hall Concordia


SITE OFFICIEL

 
Margaret & Evergon
Donald Winkler | Canada | 2011 | | 45 min | v.o. anglaise

Le documentaire Margaret & Evergon prouve une fois de plus que les thématiques gaies peuvent aussi être magnifiquement traitées par des réalisateurs hétérosexuels ouverts d’esprit. Le cinéaste montréalais Donald Winkler ... [+]

Le documentaire Margaret & Evergon prouve une fois de plus que les thématiques gaies peuvent aussi être magnifiquement traitées par des réalisateurs hétérosexuels ouverts d’esprit. Le cinéaste montréalais Donald Winkler s’intéresse ici au lien particulier entre Evergon, artiste renommé également montréalais, et son incroyable maman. Le film tire partiellement son inspiration d’une série photographique d’Evergon mettant en scène sa mère de 80 ans, nue dans plusieurs portraits. Winkler raconte comment il a été frappé par l’audace de Margaret Lunt en tant que modèle – les représentations de la femme étant essentiellement du type jeune et désirable, après tout –, mais aussi par le rapport entre le sujet et l’artiste, ici la mère et le fils. Il en résulte un portrait attachant et poignant d’une femme évoluée, mère de deux fils gais à qui elle aura toujours apporté son soutien, et dont l’un succombera du sida. Évitant les écueils du sentimentalisme, Winkler démontre plutôt à quel point des relations familiales si intimes peuvent être complexes, tout en nous donnant une idée de l’ampleur infinie que peut prendre l’amour maternel. Voilà un documentaire beau et inspirant. [-]

samedi 5 nov_18h00 | PGM 59 | J.A. de Seve


SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Notre paradis
Gaël Morel | France | 2011 | | 100 min | v.o. française

Vassili (Stéphane Rideau), prostitué vieillissant dans un monde où l’âge n’a pas sa place, trouve l’angélique « Angelo » (Dimitri Durdaine) inconscient au Bois de Boulogne. Après qu’il eut ranimé ... [+]

Vassili (Stéphane Rideau), prostitué vieillissant dans un monde où l’âge n’a pas sa place, trouve l’angélique « Angelo » (Dimitri Durdaine) inconscient au Bois de Boulogne. Après qu’il eut ranimé Angelo, les deux hommes tombent amoureux et forment une équipe de prostitués de rêve, qui vole et trompe ses clients dans l’espoir d’accéder un jour à une vie meilleure. La menace constante de représailles les contraint à se retirer quelque temps, et ils se réfugient tout d’abord auprès d’Anna (Béatrice Dalle, 37,2 le matin), meilleure amie de Vassili, puis de Victor, riche figure paternelle et ancien amant de celui-ci. Mais la perspective de voir deux prostitués errer dans sa splendide demeure située dans la magnifique région de la Drôme perturbe beaucoup Kamel, partenaire de longue date de Victor... Ce neuvième film de Gaël Morel (Le clan) constitue une synthèse fascinante d’Avant que j’oublie et de Bonnie & Clyde, avec un soupçon de Cruising. Délectable mélange de sujets difficiles et de beaux garçons (parfois) en maillot de bain, Notre paradis tire sa force des prestations remarquables du nouveau venu Dimitri Durdaine et de l’incontournable Béatrice Dalle, ainsi que de l’acteur fétiche Stéphane Rideau. La musique captivante de Camille Rocailleux (qui collabore souvent avec Morel) est soutenue par de vieux classiques de Roy Orbison et complète parfaitement la cinématographie poétique de Nicolas Dixmier. Dans cette critique modérée de la consommation et du matérialisme, les antihéros ambigus quasi militants de Morel doivent trouver leur route vers le paradis, sans pour autant se retrouver au paradis perdu. [-]

samedi 5 nov_19h15 | PGM 62 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Boys will be Boys



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Boys will be Boys
e.E. Charlton-Trujillo | États-Unis | 2011 | | 9 min | v.o. anglaise

Agressé par son petit ami Chris, Billy s’enferme dans les toilettes, où il se met à imaginer ce que pourrait être sa vie s’il ouvrait la porte. ... [+]

Agressé par son petit ami Chris, Billy s’enferme dans les toilettes, où il se met à imaginer ce que pourrait être sa vie s’il ouvrait la porte. [-]

samedi 5 nov_19h15 | PGM 62 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Notre paradis




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
So Hard To Forget (Como Esquecer)
Malu de Martino | Brésil | 2010 | | 98 min | v.o. portugaise | s.-t.a.

Séduisante trentenaire professeure d’anglais, Júlia (Ana Paula Arósio, superstar des téléromans brésiliens) tente, avec peine, de se remettre d’une rupture après dix ans de relation. Incapable de se pardonner, elle ... [+]

Séduisante trentenaire professeure d’anglais, Júlia (Ana Paula Arósio, superstar des téléromans brésiliens) tente, avec peine, de se remettre d’une rupture après dix ans de relation. Incapable de se pardonner, elle repousse à répétition les avances d’un étudiant doué et renie le romantisme de son film favori, Les hauts de Hurlevent. Le beau et éternel optimiste Hugo (charismatique et prolifique Murilo Rosa), meilleur ami gai de Júlia, réussit cependant à la convaincre de passer à autre chose et de s’installer dans un bungalow avec vue sur la mer, dans la superbe région de Pedra de Guaratiba. Júlia établit un lien familial avec Lisa, charmante hippie et indécrottable naïve, elle aussi nouvellement célibataire et, comme Júlia, en voie de guérison. Mais l’arrivée inattendue d’Hélène, cousine de Lisa également en quête de renouveau, amènera progressivement Júlia à prendre conscience que l’espoir vit toujours en elle… Acclamée par la critique, la réalisatrice féministe Malu de Martino livre ici une magnifique adaptation de l’autobiographie de l’auteure et traductrice Myriam Campello. Ce film chargé d’espoir réchauffe le cœur, et même s’il aborde des thèmes difficiles comme le chagrin et la dépression, il est jalonné de réparties humoristiques agréablement corsées et provoque d’irrésistibles rires. So Hard to Forget jette un regard original sur l’amitié entre hommes gais et femmes hétéro, en nous livrant au passage quelques profondes vérités sur les détours parfois complexes de l’amour et de la vie. [-]

samedi 5 nov_19h30 | PGM 61 | J.A. de Seve


  LESBOMUNDO

 
Deep Down Ballet (Jetzt aber Ballett)
Isabell Suba | Allemagne | 2011 | | 30 min | v.o. allemande | s.-t.a.

Est-ce un jeu ou un exercice d’entraînement? Une opération sexy et dangereuse risque d’avoir des conséquences inattendues. ... [+]

Est-ce un jeu ou un exercice d’entraînement? Une opération sexy et dangereuse risque d’avoir des conséquences inattendues. [-]

samedi 5 nov_21h00 | PGM 63 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Slow Burn, Recipe for Love, Miserable Animals, Lust Life



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Slow Burn
Christine Chew | Canada | 2011 | | 13 min | v.o. anglaise

Dans ce western hyper stylisé tourné en hiver, une fille mystérieuse au passé trouble souhaite repartir à zéro et décide de donner un coup d’envoi symbolique à ce nouveau départ ... [+]

Dans ce western hyper stylisé tourné en hiver, une fille mystérieuse au passé trouble souhaite repartir à zéro et décide de donner un coup d’envoi symbolique à ce nouveau départ en se faisant tatouer. Elle rencontre alors deux tatoueuses qui tombent immédiatement amoureuses d’elle. Comme dans tout bon western, les deux artistes devront s’affronter en duel pour obtenir le droit de créer le tatouage. [-]

samedi 5 nov_21h00 | PGM 63 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Deep Down Ballet (Jetzt aber Ballett), Recipe for Love, Miserable Animals, Lust Life



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Recipe for Love
Chauncey Wales | États-Unis | 2011 | | 26 min | v.o. anglaise

Le chemin qui mène au cœur de la fille de vos rêves passe toujours par les papilles gustatives. ... [+]

Le chemin qui mène au cœur de la fille de vos rêves passe toujours par les papilles gustatives. [-]

samedi 5 nov_21h00 | PGM 63 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Deep Down Ballet (Jetzt aber Ballett), Slow Burn, Miserable Animals, Lust Life



BANDE-ANNONCE

 
Miserable Animals
Desiree Akhavan & Ingrid Jungermann | États-Unis | 2011 | | 6 min | v.o. anglaise

Un couple lesbien se dispute pour établir laquelle des deux est plus gaie que l’autre dans ce court métrage hilarant sur le pouvoir du langage. ... [+]

Un couple lesbien se dispute pour établir laquelle des deux est plus gaie que l’autre dans ce court métrage hilarant sur le pouvoir du langage. [-]

samedi 5 nov_21h00 | PGM 63 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Deep Down Ballet (Jetzt aber Ballett), Slow Burn, Recipe for Love, Lust Life



SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Lust Life
Lynda Tarryk | États-Unis | 2010 | | 5 min | v.o. française | s.-t.a.

À Paris, une jeune femme déchirée entre ce qui fut et ce qui pourrait être décide de prendre un risque ... [+]

À Paris, une jeune femme déchirée entre ce qui fut et ce qui pourrait être décide de prendre un risque [-]

samedi 5 nov_21h00 | PGM 63 | J.A. de Seve
Également dans ce programme : Deep Down Ballet (Jetzt aber Ballett), Slow Burn, Recipe for Love, Miserable Animals




SITE OFFICIEL
BANDE-ANNONCE

 
Going Down in LA-LA Land
Casper Andreas | États-Unis | 2011 | | 105 min | v.o. anglaise

C’est l’histoire d’un gars. Il arrive à L.A. pour entreprendre une carrière d’acteur, doit faire des choix difficiles pour rejoindre les deux bouts, tombe en amour et se voit rattrapé ... [+]

C’est l’histoire d’un gars. Il arrive à L.A. pour entreprendre une carrière d’acteur, doit faire des choix difficiles pour rejoindre les deux bouts, tombe en amour et se voit rattrapé par son passé. Classique! Adam vient d’arriver à Los Angeles, où il veut réussir. Malheureusement, il partage ce rêve avec des milliers d’autres acteurs sans emploi et, lorsqu’il décroche un job comme assistant de production pour une compagnie de porno, il tient absolument à rester derrière la caméra. Toutefois, le vent tourne et son patron le transforme en escorte de luxe pour hommes célèbres en quête de discrétion lors de leurs rendez-vous galants. Quand Adam tombe amoureux de l’un de ses clients – une vedette de la télévision sexuellement refoulée –, son ambition de devenir un acteur sérieux et son désir de connaître le véritable amour sont compromis. Cette fougueuse comédie dramatique de Casper Andreas (A Four Letter Word, The Big Gay Musical) illustre les hauts et les bas du rêve hollywoodien. Basé sur le roman éponyme d’Andy Zeffer, Going Down in LA-LA Land pose un regard sexy et non censuré sur une culture obsédée par la célébrité et sur ce qu’un acteur est prêt à faire, et fera, pour survivre à Tinseltown. [-]

samedi 5 nov_21h30 | PGM 64 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : 52



SITE OFFICIEL

 
52
Josh & Robi Levy | Canada | 2010 | | 4 min | v.o. anglaise

Écrit par Scott Thompson (Kids in the Hall), qui y tient également le premier rôle, 52 décortique le pire cauchemar d’un homme : vieillir. ... [+]

Écrit par Scott Thompson (Kids in the Hall), qui y tient également le premier rôle, 52 décortique le pire cauchemar d’un homme : vieillir. [-]

samedi 5 nov_21h30 | PGM 64 | Theatre Hall Concordia
Également dans ce programme : Going Down in LA-LA Land